Le Taïchi

UN ART MARTIAL INTERNE D’ORIGINE CHINOISE 

Le taïchi chuan (taiji quan en pinyin), dont les origines remontent à -500 av JC, signifie littéralement « boxe du faîte suprême » ou « boxe de l’ombre ». C’est un art martial interne qui privilégie la souplesse sur la force, fondé sur la lenteur du mouvement et qui s’exécute à mains nues ou avec armes.

Chaque mouvement de la forme (série de mouvements enchaînés les uns après les autres) correspond à une application martiale qu’il est possible d’étudier seul ou avec partenaire en tuishou, qui signifie littéralement « mains collantes »

Il existe une centaine de mouvements : parer, presser, pousser, tirer ou « jouer du pipa », « la grue blanche déploie ses ailes »… Ces mouvements sont enchaînés harmonieusement dans des séquences plus ou moins longues.

Le taïchi chuan peut être pratiqué pour sa dimension martiale, mais reste avant tout un art de bien-être accessible à tous.

Le taïchi chuan se décline également avec des formes avec armes : sabre, épée et bâton long.

 

dscn5122

Les commentaires sont fermés.